Menu
Syndicats

Syndicats (12)

IUTS sur les primes et les indemnités : «L’ensemble des actions engagées sont maintenues»(Bassolma Bazié, SG/CGT-B)

 

Les organisations syndicales ont animé un point de presse le mardi 3 mars 2020 à la Bourse du travail pour exiger le non-prélèvement de l’IUTS sur les primes et indemnités des travailleurs et pour confirmer le maintien des différentes activités entamées.

En savoir plus...

Grève des péagistes : Barrières levées du 27 au 1er mars

 

Le Syndicat autonome des  travailleurs des péages (SYNATRAP) était face à la presse le  18 février 2020 à la Bourse du travail. Au cours de la conférence de presse, les agents se plaignent de l’absence d’un statut du personnel et de la mainmise de leur ancien employeur, le Trésor Public. Pour manifester leur ras-le-bol, une grève « irréversible » de 72 h est prévue. Il s’agira de ne pas émettre de tickets pour les voyageurs.

En savoir plus...

Coordination nationale des syndicats de l’éducation : «Pendant deux ans nous avons suffisamment patienté »

La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a organisé une conférence de presse le mardi 28 janvier 2020 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les hommes de médias avait pour objectif de faire le point de la mise en œuvre du protocole d’accord signé entre le gouvernement et la CNSE le 28 janvier 2018.

En savoir plus...

Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina : Une grève illimitée si…

La Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) dont l’existence, selon ses membres,  a été voulue par la Banque mondiale et le gouvernement, fait face à des « blocages » en ce qui concerne  sa mise en place. Compte tenu des démarches infructueuses pour résoudre ce problème, les membres des 19 organisations socio-professionnelles de transporteurs routiers ont, lors d’une conférence de presse tenue le 14 janvier 2020 à Ouagadougou, annoncé une grève illimitée à compter du  16 janvier 2020 si rien n’est fait avant cette date.

En savoir plus...

Artistes musiciens du Burkina Faso : Le SYNAMUB entre espoir et colère

 

Leur sit-in courant février leur a valu  une rencontre le 7 mars dans les locaux du ministère de la Culture au cours de laquelle des engagements avaient été pris allant dans le sens de désamorcer la crise. L’une des revendications était la relecture de la loi 032-99/AN portant protection de la propriété littéraire et artistique. Aujourd’hui, ils protestent contre le gouvernement qui a enclenché sa révision sans les associer. Néanmoins, ils espèrent que la nouvelle loi, élaborée sans leur participation, va dissiper leurs préoccupations. Cette position ils l’ont fait savoir le mardi 21 mai 2019 lors d’une conférence de presse.

En savoir plus...

Prélèvement de l’IUTS : «Soit on résout ce problème, soit il n’y aura pas de discussion» (Georges Yamba Koanda, président du mois des centrales syndicales)

 

La salle du dialogue social de l’immeuble Baoghin, sise à Ouagadougou, aura (peut-être) tout son sens du 21 au 26 mai 2019. C’est là qu’a débuté hier la rencontre entre le gouvernement et les syndicats des travailleurs. Une rencontre qui ne s’était plus tenue depuis 2017, selon les responsables syndicaux qui l’avaient souligné devant le ministre de la Fonction publique, à l’occasion du 1er-Mai. Si ce face-à-face a enfin vu le jour, il risque cependant de ne pas prospérer ; le président du mois des centrales syndicales, Georges Yamba Koanda, ayant émis un préalable : la résolution du problème relatif au prélèvement de l’Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS). «Soit on résout ce problème, soit il n’y aura pas de discussion », a-t-il martelé à l’issue de la cérémonie d’ouverture.

En savoir plus...

Bobo-Dioulasso : «Le syndicat n’avait pas prévu de service minimum»

 

Le centre hospitalier universitaire  Souro Sanon (CHUSS) était désespérément vide hier. Très peu de véhicules étaient stationnés sur le parking destiné au personnel à l’intérieur de l’établissement tout comme celui des usagers à l’extérieur. La grève est bien réelle depuis hier à Souro Sanon où l’affluence était des plus faibles.

En savoir plus...

Grève SYNTSHA : 96 heures pour obliger le gouvernement à honorer l’ordonnance

 

Les professionnels du secteur de la santé observent depuis hier mardi 21 mai 2019 un arrêt de travail de 96 heures à l’appel du Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA). Une sortie sur le terrain a permis de prendre la température de certaines formations sanitaires ici et là. Du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Kienfangué au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bogodogo en passant par l’unité de soins de Bassem-Yam, entre autres, c’est un constat bien cinglant.

En savoir plus...

Burkina Faso : «Et si les syndicats mettaient un bémol à leurs revendications !»

 

«S’unir ou périr»,  tel était le titre initial de cette tribune d’Iterre Somé, un habitué de nos colonnes qui avait disparu des radars médiatiques depuis un certain temps.

 

S’il nous revient, c’est parce que la situation sécuritaire du pays est si grave que, pour lui, il importe que nous puissions mettre en sourdine nos divergences et nos différends contre-productifs ainsi que nos intérêts particuliers pour sauver l’essentiel : la patrie.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS