Menu
Regard sur l'actualité

Regard sur l'actualité (176)

Nord-Mali : Au secours, l’Etat islamique renaît à Kidal !

- Interdiction de la vente et de la consommation d’alcool ainsi que de l’exposition ou de la publicité des boissons alcoolisées ;

- obligation faite aux étrangers d’avoir un tuteur local ;

- renforcement du rôle du cadi, le juge islamique, qui pourra désormais traiter systématiquement des affaires criminelles.

En savoir plus...

Wade menace de brûler les bureaux de vote : Un Ex ne devrait pas dire ça !

 

Avant même de quitter sa retraite versaillaise le jeudi 7 février dernier, il avait annoncé la couleur, mais on était loin d’imaginer qu’il irait aussi loin dans la contestation de l’élection présidentielle du 24 février prochain : mercredi, l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, rentré au bercail en redresseur de torts, a en effet lancé, lors d’une rencontre du Parti démocratique sénégalais, un appel à la perturbation de l’élection ; en s’attaquant notamment aux bureaux de vote et en brûlant le matériel électoral. « Si nous brûlons 50 ou 70% des bureaux de vote, on sera obligé de recommencer les élections dans d’autres conditions. Voilà ce que nous allons faire », a ainsi martelé Gorgui, à la stupeur générale, à commencer par celle de ses propres militants. Puis d’annoncer qu’il ferait le tour des régions pour expliquer sa démarche. Une contre-campagne d’un genre assez particulier.

En savoir plus...

Entre Buhari et Atiku … : Pour qui le cœur des Nigérians va pencher ?

 

On a beau être au Nigeria, le pays le plus peuplé du continent avec ses 190 millions d’habitants, 72 candidats à une élection présidentielle, c’est quand même un peu trop. Sans doute, c’est le record du monde en la matière, même si, très vite, ce peloton va se décanter. En réalité, il y a 70 lampistes de tout acabit et deux véritables poids lourds que sont le président sortant, Muhammadu Buhari, et son challenger Atiku Abubakar, l’ancien vice-président d’Obasango entre 1999 et 2007.

En savoir plus...

Présidence de l’Union africaine : Un rebelle s’en va, un faucon arrive

Rideaux sur le 32e sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine (UA) ce lundi à Addis-Abeba. Pas de décision spectaculaire à cette grand-messe qui n’aura fait qu’avaliser le passage du témoin de la présidence tournante de l’organisation entre le Rwandais Paul Kagame et l’Egyptien Abdel Fatah Al-Sissi.

En savoir plus...

Sénégal : Le retour de Gorgui

 

Gorgui est de retour, en redresseur de torts ! Cela passerait bien comme le titre d’un western spaghetti cuit à la sauce mafé, tourné dans le désert de Lompoul, région de Louga au Sénégal. En effet, annoncé tambour battant, le retour d’Abdoulaye Wade dans son pays natal est attendu par certains de ses partisans comme un catalyseur de la détermination de l’opposition à faire échec à la réélection de Macky Sall ; en d’autres termes, et pour rester dans le vocabulaire du western, Django arrive et Macky Sall devrait préparer le cercueil de sa présidentielle sur mesure.

En savoir plus...

Visite du pape à Abu Dhabi : Cette image qui vaut tous les prêches du monde

Regardez cette image ; comme elle est belle ! Elle vaut tous les discours du monde. La photo a été prise hier à la grande mosquée Cheikh Zayed d’ Abu Dhabi. On y voit le pape François et le chef spirituel de l’islam sunnite,  le cheikh Ahmed al-Tayeb de la grande mosquée d’Al Azhar, se donner des accolades. Les deux leaders religieux s’y étreignent littéralement dans une fraternité qui ne semble pas feinte.

En savoir plus...

Conseil des ministres du G5 Sahel : Comme si de rien n’était…

Avant de passer le relais aux chefs d’Etat  qui se retrouveront demain 5 février 2019, le Conseil des ministres du G5 Sahel s’est réuni hier dans la salle de Conférences de Ouaga 2000 pour entériner les propositions des experts.  Une rencontre qui se tient au moment où la situation sécuritaire dans le Sahel est des plus préoccupantes.

En savoir plus...

Présidentielle sénégalaise : Le scrutin est-il si joué d’avance ?

Faites vos jeux, rien ne va plus ! Les candidats sont lâchés, et les paris ouverts dans la course à la magistrature suprême du Sénégal. Ils sont cinq challengers, âgés de 44 à 65 ans, à la conquête des suffrages des 7 millions d’électeurs sénégalais. Ils ont trois semaines, soit du 3 au 22 février, pour convaincre qu’ils ont le meilleur programme pour être le Primus inter pares au pays de la Teranga les 7 prochaines années.

En savoir plus...

Elargissement manifestants soudanais : Ou la liberté sans le pain

 

Cela suffira-t-il à désamorcer la bombe qui menace depuis maintenant plus d’un mois d’exploser à la figure d’Omar el-Béchir ? C’est sans doute l’objectif visé, même si rien ne garantit sa réussite. Hier, les autorités soudanaises ont en effet annoncé la libération de toutes les personnes interpellées et détenues dans le cadre du mouvement de contestation du régime en place, alors que de nouvelles manifestations étaient dispersées.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS