Menu
Regard sur l'actualité

Regard sur l'actualité (220)

Présidentielle en RDC : Quand les grands juges se rendent complices du braquage électoral !

La messe est dite ! Le braquage électoral est consommé en RDC suite au blanc seing de la Cour constitutionnelle. En déclarant Félix Tshisekedi vainqueur avec plus de 38% des suffrages, la haute instance judiciaire du pays marque du sceau de la légalité une victoire suspecte, contestée et  contestable au sortir d’une élection chaotique.

En savoir plus...

RDC : La SADC et les 3 voleurs de suffrages

 

Plus d’une semaine après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle en RDC, alors que le verdict de la Cour constitutionnelle se fait toujours attendre sur les multiples recours dont elle est saisie, la Communauté économique de l’Afrique australe (SADC) et les pays de la région des Grands Lacs s’investissent afin d’éviter que la crise postélectorale dégénère en déflagration générale.

En savoir plus...

Acquittement Gbagbo et Blé Goudé : Séisme judiciaire à La Haye, répliques politiques à Abidjan

 

Ce n’était pas tout à fait le bout du long tunnel judiciaire dans lequel il se débat depuis novembre 2011. Mais depuis hier, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, qui fut son ministre, sentent de nouveau l’air revigorant de la liberté. Après le précédent de Jean-Pierre Bemba en juin dernier, la Cour pénale internationale (CPI) a, en effet, acquitté ce mardi 15 janvier 2019 les deux personnalités qui, rappelons-le, étaient poursuivies pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains commis lors des violences postélectorales de 2010-2011. Mais les trois juges ont estimé que l’accusation avait été incapable d’administrer les preuves tangibles et irréfutables que les deux personnes incriminées avaient conçu et exécuté un plan diabolique pour se maintenir au pouvoir en usant de la violence.

En savoir plus...

RDC : Chapeau bas, artiste Kabila !

Les résultats de la présidentielle et des législatives en RDC donnent plus que le tournis aux observateurs les plus avisés de ce landerneau politique bouillonnant depuis deux ans. Les élections qui y étaient attendues comme une solution de sortie de crise ont mis à nu les aspérités d’un processus chaotique où le désordre se l’est disputé aux entourloupes. Tout se passe comme si le pouvoir Kabila a fait un pied de nez aux électeurs congolais et à la communauté internationale : vous voulez des élections ? eh bien, en voici ! Pour le reste, le bon déroulement des votes, la transparence dans le dépouillement, la compilation des résultats, il faudra repasser.

En savoir plus...

Présidentielle congolaise : Ce coq gaulois qui caquette tant

 

Félix Tshisekedi est-il le véritable vainqueur de la présidentielle congolaise du 30 décembre dernier ? La Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait à peine proclamé les résultats provisoires au petit matin du jeudi 10 janvier 2019 que la suspicion et la polémique ont commencé à enfler en République démocratique du Congo, et même au-delà. Le fils d’Etienne Tshisekedi, l’opposant historique décédé il y a deux ans (et toujours pas enterré), a en tout cas été déclaré provisoirement vainqueur avec  38,57% des suffrages exprimés devant  Martin Fayulu (34,83%) et Emmanuel Ramazani Shadary (23,84%).

En savoir plus...

Tentative de putsch à Libreville : Les pieds nickelés au Gabon

On avait connu « le coup d’Etat le plus bête du monde », Alpha Condé dixit, en septembre 2015 au Burkina, dont le dossier est du reste jugé en ce moment au Tribunal militaire de Ouagadougou ; eh bien, on a désormais « le putsch le plus bref du monde », comme certains ont vite fait de l’appeler. Ça vole de plus en plus haut, comme qui dirait !

En savoir plus...

Violences communautaires à Barsalogho : Yirgou vaut bien un deuil national

Roch Marc Christian Kaboré a eu la possibilité de prendre la mesure du désastre. Quatre jours après les violences  communautaires survenues à Yirgou dans le Sanmatenga, le président du Faso  s’est en effet  rendu le samedi 5 janvier 2019 dans cette localité encore marquée par les stigmates de la folle journée du  1er janvier. Pour prendre le pouls de la situation, compatir à la douleur des familles éplorées  mais aussi et surtout exhorter les populations, qui cohabitaient jusque-là en bonne intelligence,  à ne pas poser des actes susceptibles  de mettre  à mal notre vivre-ensemble.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS